Contenu des études

L’organisation de la Licence Professionnelle « Analyse Chimique Appliquée à l’Environnement » vise à couvrir les grands domaines d’intervention liés à l’action du chimiste dans les problèmes environnementaux :

  • qualification et quantification des pollutions (eau, air, sol) ;
  • législation et normes environnementales ;
  • traitement physique et chimique des déchets ;

Cette formation induit une démarche pluridisciplinaire faisant appel non seulement aux disciplines scientifiques attendues :

  •  sciences de la Matière (Physique, Chimie, Génie des Procédés) ;
  • sciences de l’Ingénieur (outil mathématique, Informatique, Statistiques) ;

Mais, aussi aux :

  •  sciences économiques et juridiques (Droit de l’environnement, Normes,…)

La formation se déroule sur deux semestres. Le premier semestre concerne l’acquisition de connaissances dans le domaine technologique et professionnel correspondant à l’option enseignée, l’étudiant se consacre aussi dans ce premier semestre aux Projets tuteurés.

Le second semestre est consacré à l’immersion dans le milieu professionnel au cours d’un stage de seize semaines minimum.

Licence professionnelle « Analyse chimique appliquée à l’environnement »

UE 1 Analyses et techniques

  • Techniques Analytiques – 100 heures – 5,5 ECTS
  • Statistiques, Qualité, Métrologie – 70 heures – 4.5 ECTS
  • Génie Instrumental – 60 heures – 4 ECTS

UE2 Gestion, traitement et analyse des polluants

  • Eau – 66 heures – 5 ECTS
  • Air-Sol – 66 heures – 4ECTS

UE3 Management et Communication

  • Administration/Management/Droit/Communication/Projet Personnel Professionnel – 58 heures – 4 ECTS
  • Anglais – 50 heures – 3 ECTS

UE4 Projet Tuteuré – 9 ECTS

UE5 Stage – 21 ECTS

Débouchés et secteurs d’activités

L’objectif principal de la licence est l’insertion professionnelle immédiate (quelques masters professionnels par voie d’apprentissage sont accessibles aux diplômés).

Les secteurs d’activités qu’intègrent les diplômés sont variés : usines de traitement des déchets, entreprises de dépollution, bureau d’étude d’impact environnementaux…

Intégration professionnelle

Enquête réalisée sur la promotion 2012 :

  • 6 mois après l’obtention de leur diplôme, 71% des étudiants désirant intégrer la vie professionnelle ont trouvé un emploi ;
  • 18 mois après l’obtention de leur diplôme, 82% des étudiants désirant intégrer la vie professionnelle ont trouvé un emploi ;
  • dont 50% en CDI.

Recrutement

  • Étudiants titulaires d’un DUT
  • Étudiants titulaires d’un BTS
  • Étudiants titulaires d’une licence scientifique niveau L2 voire L3
  • Étudiants titulaires de diplômes scientifiques jugés compatibles avec la formation et acceptables au niveau des pré-requis

Admission

Les candidats téléchargent leur dossier de candidature sur l’application e-candidat:

https://ecandidat.umontpellier.fr/ecandidat/#!accueilView

Formation initiale et continue

Le stage a une durée de 14 semaines, il se déroule entre les mois de février et juin.

Les projets tuteurés sont centrés sur le traitement des problèmes environnementaux autour de l’étang de Thau (suivi de la variation de la qualité des eaux de mares à eaux saumâtres, suivis de la qualité de l’eau du canal de drainage du lido de Sète, suivis des substances toxiques de la station d’épuration, validation et interprétation des données des balises SIRENES de l’étang,…).

Ces projets sont co-encadrés par les enseignants du département et par des professionnels :

  • des collectivités territoriales (AGGLO du bassin de Thau) ;
  • des organismes de traitement des pollutions (SDEI, ..) intervenant sur le territoire du bassin de Thau.